La Sélection, tome 4 : L'Héritière - Kiera Cass

Publié le par Elo-dit

La Sélection, tome 4 : L'Héritière - Kiera Cass

Éditeur : Collection R

Date de sortie : 7 mai 2015

Page : 413

Prix : 17,90€

 

La note d'Elo : 8/10

 

Résumé

Une nouvelle sélection commence.Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá... Le livre IV de la série best-seller international.

 

L'avis d'Elo

 

Tout d'abord, merci à la collection R, pour ce partenariat !

 

L'année dernière, lorsque j'ai appris qu'il y aurait une suite à La Sélection, j'étais heureuse et j'avais hâte de découvrir ce que l'auteur allait nous proposer, Maintenant que c'est chose faite, je peux vous dire que c'est une réussite !

 

Je salue la performance de l'auteur qui nous offre une nouvelle fois une histoire passionnante autour de la Sélection tout en se renouvelant (pour ceux qui cherchent une tout autre intrigue, passez votre chemin) ! C'est de manière très intelligente que Kiera Cass a distribué ses cartes : en changeant deux éléments, elle nous livre un roman captivant.

 

Tout d'abord la Sélection concerne dorénavant une femme. Adieu défilés de robes spectaculaires, adieu paillettes, hypocrisie, sournoiseries. Bonjour testostérone, bagarres, méchanceté. Mais surtout, bonjour beaux gosses ! (élément super important ! Ben quoi, je suis une fille !!!) J'avoue que j'aime énormément ce changement d'ambiance. Même si mon côté princesse regrette l'esthétique des trois premiers tomes de la saga, j'ai toujours préféré évoluer dans un monde d'hommes. Il y a moins de bassesse, de calculs, on est plus dans la simplicité des sentiments, dans la spontanéité. Ils ont quasiment tous su, d'une manière ou d'une autre, susciter mon intérêt. De par leurs défauts, leurs méchancetés, leurs qualités, leur petit plus qui font de certains d'entre eux des êtres intéressants. Ou à l'opposé, certains m'ont tellement horripilée que je les aurais étranglés ! D'autres sont tellement insignifiants que s'en est désespérant ! J'ai eu un gros coup de cœur pour une poignée de personnages. Ils se démarquent tellement du lot que j'ai totalement fondu ! Vous voulez des noms hein ???! Madames et messieurs, je vous présente la crème de la crème ! En troisième place : Henri. Un des prétendants de l'héroïne qui est d'une candeur, et d'une simplicité, et d'une gaîté, qu'il me donne toujours envie de sourire ! Il m'est vraiment sympathique. En deuxième position : Erik, le traducteur d'Henri. Je suis totalement conquise par ce personnage, et je le soupçonne d'avoir un rôle primordial par la suite. J'ai eu cependant du mal à me l'imaginer du fait du manque de descriptions le concernant. Et en première place, le top du top, mon chouchou roudoudou, celui que j'ai très envie de serrer tout contre moi (en autre:P), j'ai nommé Kile ! Dès qu'on le rencontre, j'ai craqué. Ensuite, il n'a fait que me surprendre ! J'ai hâte d'avoir vos avis sur lui !

 

Le deuxième changement se trouve dans le point de vue. Dans cette suite nous passons de l'autre côté de la barrière. Nous ne sommes plus une Cinq qui débarque dans la royauté, mais une princesse qui est appelée à régner sur Illéa. L'envers du décor m'a beaucoup plu ! Il nous permet d'assister à des scènes que nous ne pouvions qu'imaginer dans les tomes précédents. Nous découvrons donc Eadlyn, qui est notre personnage principal. Bon sang, nous pourrions disserter des heures sur elle... J'ai remarqué qu'elle en a irrité plus d'un. Eh ben... je ne fais pas exception à la règle. La vache, si à 18 ans, j'ai ressemblé de près ou de loin à Miss Casse-Pieds, giflez-moi !!! Imaginez-moi en train de lever les yeux au ciel à tout bout de champ, à soupirer d'agacement comme je respire. Vous voyez le tableau ??? Pourtant c'était bien parti. J'ai relevé dès les premières pages qu'Eadlyn avait beaucoup d'humour, ce qui contrebalançait avec le côté « dramatique » d'America. De prime abord je pensais qu'on aurait un tome plus léger. Il y avait une certaine fatalité que je ne souhaitais pas forcément retrouver. Puis rapidement on se rend compte qu'Eadlyn est beaucoup plus immature que sa mère à son âge. Elle a des réactions de... princesse. Alors qu'America avait connu une vie difficile, ici on sent bien qu'elle a toujours eu ce qu'elle désirait. Une fille pourrie gâtée... Il faudra s'armer de patience pour apprivoiser notre princesse au caractère de feu. Pour la comprendre. Car on s’aperçoit qu'elle est totalement déboussolée par la Sélection. Qu'elle se sent terriblement seule. Et qu'elle l'est au final. Car le poids qui repose sur ses jeunes épaules est difficile à porter. Et même si elle ne veut pas se l'avouer, elle se sacrifie pour aider sa famille. Elle a su remonter dans mon estime au fur et à mesure qu'elle nous ouvrait son cœur (oui, oui, elle en a un!!!). Elle n'est pas si forte qu'elle en a l'air et devra faire face à des situations terriblement blessantes.

 

On se rend compte que les personnages sont la clé de voûte de ce quatrième opus. Il n'y a pas réellement d'action, simplement un contexte fragile qui permet de légitimer la mise en place d'une nouvelle sélection (même si je dois bien l'avouer, je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux). En effet, le monde parfait que désiraient Maxon et America n'existe pas, et le fantôme des castes est toujours présent et entraîne dans son sillage discrimination et violence. Les préjugés sont plus présents que jamais... Je disais donc que les personnages ont une importance capitale. Outre Eadlyn et les sélectionnés, on retrouve avec beaucoup de plaisir d'anciens visages à l'image d'America, Maxon, Aspen, Lucy, Marlee... Quelle joie de découvrir ce qu'ils étaient devenus tant d'années après. C'est d'autant plus agréable que ce sont des protagonistes que j'avais adorés dans les premiers tomes.

 

L'Héritière, c'est un imbriquement de personnages, tous intéressants à leur façon, qui constitue un tout captivant. On retrouve les codes de la Sélection qui sont toujours aussi efficaces, une histoire girly qui fait vibrer nos petits cœurs et nous réunit autour de la quête du prince charmant. Une recherche qui ne nous laisse pas insensibles.

 

Tout s’enchaîne très vite dans les dernières pages. Les événements sont forts, marquants, douloureux, violents. Un coup de fouet qui donne une sacrée puissance à L'Héritière. Un relief qui manque peut-être à l'histoire dans son ensemble (ce qui n'entache en rien la qualité du récit). Mon côté sadique aurait aimé qu'il y ait plus de ce genre d'ingrédients tout au long de ma lecture parce que nous sommes propulsés dans une sorte d'urgence. Celle de connaître la suite !

 

Conclusion : Un tome qui ravira les fans de la saga ! Une suite réussie que j'ai adorée même si je déplore un peu son manque d'action. Mon Dieu que le temps va me sembler long en attendant le 5ème, et vraisemblablement, dernier tome !

Publié dans Dystopie - SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
J'adore ton avis, il décrit au millimètre mon ressenti. Merci Elo :D
Répondre
L
J'adore les couvertures de cette saga ! faudrait vraiment que je m'y mette un jour ça a l'air sympa !
Répondre
T
Il faut vraiment que je me mette à cette série, en plus les couvertures sont toutes sublimes ^_^
Répondre
G
J'aime beaucoup cette série et les couvertures sont juste sublimes! *.*
Répondre
A
Je ne connais pas du tout mais je crois que je vais me lancer tout de même vu ton avis.
Répondre