Cruelles - Cat Clarke

Publié le par Elo-dit

securedownload

 

Éditeur : Robert Laffont, Collection R

Date de sortie : 6 juin 2013

Pages : 417 pages

Prix : 17.90 €

 

La note de Julia : 10/10

 

 

Résumé

 

Lors d'un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Va alors se mettre en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à jamais.

 

 

L’avis de Julia

 

Un livre tout simplement bouleversant !

 

C'est ce que j'ai ressenti dès les premières lignes et ce qui ne m'a pas lâchée jusqu'à la dernière.

 

Ça faisait très longtemps que j'entendais parler des romans de Cat Clarke et je trépignais de pouvoir en lire un, alors, avec Cruelles, mon vœux fut exaucé.

 

Et quelle claque... Au moment où j’écris ces mots, j'en suis à J + 2 après la fin et je suis toujours autant bouleversée par ce livre coup de cœur !

 

Alors c'est parti pour mon avis, qui, je l'espère, sera à la hauteur.

 

Premier point à souligner dans ce livre, c'est l'univers. Ne vous méprenez pas, aucun soupçon de fantastique dans Cruelles, point de vampires ou autres sorciers, même si une petite touche d'apparition fantomatique peut être présente à première vue, pour moi, ça ne l'est pas réellement, j'y reviendrai plus tard. Non, on est plus proche d'un monde de lycéens, tout ce qu'il y a de plus normal, enfin normal, si tout cela ne cachait pas un terrible secret... Mais croyez-moi, même si nous sommes dans un environnement très adolescent, rien n'est facile à vivre. En effet, les blagues et les humiliations des élèves populaires face aux élèves plus faibles nous mettent face à un univers particulièrement cruel, les brimades et autres blagues malsaines instaurent alors une atmosphère très oppressante, parfois à la limite du respirable. En plus si l'on ajoute à cela le terrible secret qui plane au-dessus de nos têtes, c'est une angoisse très intense qui nous colle à la peau, on sent comme une sorte de nuage de peur, de paranoïa et de culpabilité qui nous tombe dessus et c'est une sensation assez étouffante qui nous accompagne tout au long de l'histoire. Comme vous vous en doutez, ne vous attendez pas à une quelconque joie de vivre de la part de ces adolescents, non Cat Clarke nous a au contraire fait part d'un côté beaucoup plus obscur de ces jeunes adultes, mais pourtant quelque chose de bien réel, le plaisir de blesser et de rabaisser les autres. C'est exactement cela qu'elle nous fait partager dans Cruelles, avec une écriture particulièrement belle, parfois crue, mais qui est néanmoins totalement en adéquation avec le sujet évoqué et le résultat est bel et bien au rendez-vous.

Un univers sombre, sans pitié, mais totalement fascinant !

 

Mais le gros point fort de Cruelles, c'est son histoire. Pour moi, c'est tout simplement parfait, je crie complètement au génie, je suis à la fois sous le charme et sous le choc. Bref, je suis littéralement amoureuse. Alors dans ce livre, nous suivons un groupe de quatre jeunes filles liées par un même secret, la mort de la fille la plus populaire du lycée et en un mot, une garce qui aime humilier les autres. Mais c'est loin d'être aussi simple que cela en a l'air, puisque forcément, lorsqu'un groupe de filles cache la véritable histoire de la mort de cette fille, rien ne peut se passer aussi facilement... Nous suivons principalement l'une des quatre adolescentes, face à ce terrible secret, elle commence à voir le fantôme de la fille morte. Pour moi ce n'est qu'une création de son imagination qui la pousse à culpabiliser encore plus. À partir de cet instant, on entre dans un thriller psychologique particulièrement intense ! Puisque ce "fantôme" va la pousser à chercher la vérité, ce qu'il s'est réellement passé cette fameuse nuit. Est-ce un horrible accident ou bien est-ce pire que cela ?

Voilà les questions que l'on va se poser, en même temps que notre héroïne principale. Vous vous dites peut-être que ça a l'air ennuyeux, mais croyez-moi, c'est très loin de l'être, puisque entre son combat pour essayer d'oublier toute cette histoire et sa culpabilité, notre adolescente va passer par des moments extrêmement pénibles. Les rebondissements sont alors nombreux, puisque face aux deux fortes têtes du groupe, elle est prisonnière de ce secret. Les menaces à demi voilées qu'elle reçoit la pousse à se taire, alors qu'elle voudrait tout raconter. C'est un véritable bras de fer qui se joue sous nos yeux, et c'est psychologiquement très fort. On se sent comme pris dans un tourbillon qui nous entraîne inlassablement vers une vérité inéluctable... Mais là où réside le véritable talent d'écriture de Cat Clarke, c'est sur les émotions qu'elle parvient à nous faire passer et je peux vous l'assurer, il faut s'accrocher pour ne pas s'effondrer à chacune des pages de Cruelles. Tout est brutalement écrit, sans détour, on ressent alors les émotions de chacun avec une force que l'on voit peu souvent, la culpabilité, la dépression, la cruelle vérité de certains actes, tout nous est décrit avec brutalité. Tout nous touche avec une puissance incroyable, c'est parfois tellement difficile que j'avais du mal à reprendre mon souffle ! Avec sa plume, Cat Clarke parvient à nous capturer corps et âme, dans son histoire sans pitié et d'une cruauté inhumaine.

 

Maintenant passons aux personnages.

 

On commence forcément par les quatre jeunes filles qui partagent ce secret.

Alice, qui est celle que l'on suit. Je l'aime beaucoup, elle a été embarquée dans cette histoire contre son gré, elle a toujours voulu parler à la police, mais face au refus violent de deux d'entre elles, elle s'est tue. Mais ça la ronge tout au long du livre, c'est une fille bien, qui a déjà souffert de la mort de sa mère, la culpabilité est plus forte que son envie d'oublier et le fait de voir le fantôme de Tara la rend encore plus mal.

Rae qui est ma préférée, est une jeune fille effacée, toujours dans sa bulle, avec son MP3 sur les oreilles, elle n'avait rien demandé, elle était juste là au mauvais endroit, au mauvais moment. Et bien qu’elle aussi a toujours voulu parler, elle a dû se taire. Mais contrairement à Alice, c'était beaucoup plus dur à surmonter et je me suis énormément attachée à elle, à sa vulnérabilité, je l'adore tout simplement !

Cass qui est l'une des deux fortes têtes du groupe, l'une de celles qui a mis au point cette blague qui a mal tourné... Je vous l'avoue, pendant les trois quarts du livre, je l'ai détestée, pour moi, elle n'avait pas de cœur. J'avais l'impression que rien de ce qui arrivait ne la touchait, mais finalement, c'est tout le contraire. C'est une carapace qui cache une fille très sensible et pleine de remords, elle m'a beaucoup émue.

Polly, la dernière et sûrement la plus manipulatrice, c'est celle qui fait front avec Cass contre Alice et Rae, mais elle, elle a réellement un fond mauvais. Même si pendant tout le livre elle se fait passer pour une pauvre petite innocente, on se rend vite compte que la méchanceté fait partie intégrante de sa personnalité et encore, c'est loin d'être assez proche de la vérité...

Ensuite, il y a Tara qui est la victime de cette histoire, celle qui subit cette blague qui va la conduire à la mort. Même si au début on voit clairement que c'est la pire des garces, qu'elle prend un malin plaisir à humilier les autres, on apprend qu'elle n'a pas toujours été comme ça, et même que c'était une fille géniale, qui était loin de mériter un sort pareil !

Enfin, j'aimerais terminer par Jack, le frère de Tara. Lui aussi cherche des réponses concernant la mort de sa sœur et il va essayer de les trouver auprès d'Alice. Très vite, ils vont tisser une relation qui va nous redonner le sourire dans cette histoire sans espoir. Je pense que c'est sa douleur qui m'a le plus émue, parce que j'arrivais plus à m'imaginer ce qu'il ressentait après avoir perdu son unique sœur...

 

En additionnant le tout, je me doutais que la fin ne serait pas facile, mais ce fut pire que cela. Les révélations finales nous dévoilent une vérité affreuse qui est très loin de la pire hypothèse que l'on a pu imaginer. J'étais tout simplement écœurée de ce que j'apprenais et déçue de voir ce que sont capables de faire certains humains. Le dernier dénouement nous laisse complètement abasourdi, une toute dernière décision qui nous surprend et qui nous laisse en pleurs, seul face à notre imagination concernant les possibles événements découlant de cette ultime décision.

 

Bref : un immense coup de cœur pour ce roman exceptionnel, mais difficile de par la cruauté qui y est présentée et qui est surtout tellement réelle !

 

Encore un grand merci aux Editions Robert Laffont et à la Collection R !

 

Publié dans Jeunesse - YA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julia le Vampilou 29/05/2014 20:19

Honnêtement HanaPouletta, je pense acheter tous ses livres, elle a un talent exceptionnel !

HanaPouletta 29/05/2014 20:03

Il a l'air génial ! Je lis beaucoup de bien sur cette auteur...

Julia le Vampilou 29/05/2014 18:18

Et tu sais quoi Osmonde, c'est une très bonne décision !

Osmonde 29/05/2014 18:13

Ca donne très envie ! Cruelles : direction -> Wishlist !