Glitch de Heather Anastasiu

Publié le par Elo-dit

sortie-glitch-heather-anastasiu-L-cNsggA.jpg

 

Editeur : Robert Laffont, Collection R

Date de sortie : 6 septembre 2012

Pages : 366

Prix : 16.90 €

 

Ma note : 7.5/10

 

sourires-emot88

 

Résumé

 

Zoe vit dans un monde où les mots douleur et guerre n’existent plus. Comme à l’ensemble des membres de la Communauté, on lui a implanté une puce qui la protège de toutes les émotions qui ont mené l’Ancien Monde à sa perte. Jusqu’à ce que cette puce se mette à… glitcher.

La jeune fille est bientôt submergée par d’étranges pensées et sentiments: les siens. Rien de plus dangereux dans une société où le moindre dysfonctionnement est passible de mort! Mais Zoe possède un autre secret qu’elle doit cacher à tout prix: ses glitches ont fait naître en elle un incontrôlable pouvoir de télékinésie.

Tandis qu’elle lutte pour apprivoiser ce don dévastateur, Zoe rencontre d’autres glitcheurs. Ensemble, ils vont planifier leur fuite. Mais plus Zoe s’éveille à la beauté, à la joie, et surtout à l’amour, plus elle aura à perdre en cas d’échec…

 

 

Mon avis

 

Je replonge dans les chroniques (on va voir si je sais toujours les faire ^^) avec Glitch, le premier tome d’une trilogie dystopique, publié chez Robert Laffont.

 

Je viens tout juste de lire les dernières pages et je dois dire que… je ne suis pas déçue ! J’appréhendais pas mal cette lecture car beaucoup de mes amis blogueurs en sont ressortis avec un sentiment mitigé. Moi, j’ai beaucoup aimé !

 

On suit Zoel, cette jeune fille qui essaye de gérer au mieux ses glitches, entendez par-là qu’elle arrive à s’affranchir du Lien, cette connexion qui assujettie l’être humain, et qui découvre ce qui l’entoure. C’est principalement sur cela qu’est basée la première partie du roman. Car, à mon sens, il se divise en deux : tout d’abord, une première partie axée, pour l’essentiel, sur Zoel et l’univers dans lequel elle évolue. Une découverte attendrissante des sentiments et du monde qui est un atout pour le roman. Un monde où il est interdit de ressentir, de vivre comme on l’entend, d’être déviant. « Le Lien de la Communauté, c’est la paix. Nous, la Sublime Lignée, nous vivons au sein de la Communauté et chérissons la discipline, l’ordre et la paix. La Communauté d’abord, la Communauté toujours »  tel est le crédo de cette société qui, pour « vivre » sereinement et ne pas courir à sa perte, se soumet de son plein gré au Lien qui annihile toutes formes de sentiment. Je n’ai pas souffert du manque d’informations au départ, car on entre directement dans la vie de Zoel, en plein glitche, donc les lieux, ce qu’il s’est passé auparavant, le contexte …tout nous est inconnu ; j’ai pris du plaisir à le découvrir au fur et à mesure.

Puis, enfin, une seconde partie beaucoup plus rythmée et centrée sur l’action et les nombreux rebondissements. D’ailleurs certains m’ont réellement prise de cours !

 

Ce que j’ai également beaucoup apprécié c’est le fait que l’auteur ne nous noie pas dans une masse de personnages. Il y en a très peu, ce qui permet de les développer au mieux. Leur psychologie est travaillée, et sont différentes les unes des autres. Aussi, vous trouverez une Zoel qui se bat pour ce qu’elle pense être juste, et qui a une personnalité qui colle parfaitement avec cette « découverte » que l’auteur nous offre, des réactions qui sont justifiées par le contexte (même si certains d’entre vous vont la trouver naïve). Un Adrien, passionnée et passionnant, qui possède de magnifiques yeux et une certaine disposition à la pédagogie, il sera en quelque sorte le mentor de Zoel (le seul petit défaut que je lui ai trouvé, c’est qu’il régresse énormément au contact de sa mère et ce genre de réaction fait ressortir le coté trop young du YA). Et enfin, un Max, ô combien agaçant. Car s’il y a une chose de sûre, c’est que ce personnage a réussi à m’ulcérer ! Rien que d’y penser, je lève de nouveau les yeux au ciel… Cependant, il faut au moins lui reconnaître ça, il met en exergue la complexité des sentiments, la difficulté du dialogue et des relations humaines. Ce qui fait de lui, en un sens, un personnage central et admirablement accompli. Mais bon, malgré cela, il me sortait par les yeux ! Je le trouve opportuniste et malsain, et on pourrait épiloguer sur lui pendant des heures, que je ne viendrais à cours d’arguments !

Au final, deux, trois autres protagonistes vont se greffer à ce triangle, mais demeureront très secondaires. Des personnages que j’espère découvrir davantage dans les deux autres tomes.

 

L’ensemble est orchestré par une plume extrêmement fluide et très agréable à lire ! Les descriptions sont efficaces et très subtiles. Je me suis complètement immergée dans la Communauté, à tel point, que je visualisais les lieux avec une netteté perturbante !

 

Mais, parce que oui, il y a un mais, et ce malgré tout le bien que je pense de ce livre, un petit point m’a dérangée : la place, peut-être trop importante, de la romance. L’univers est riche et demande à être encore plus exploité ! J’ai l’impression qu’on a encore une montagne de choses à découvrir.

 

En conclusion : Une dystopie YA fort sympathique qui dépeint un univers très crédible, cohérent, d’une société futuriste qui renonce à vivre pour survivre. Un livre où la romance tient une place importante mais où l’action est au rendez-vous. J’ai hâte de lire la suite et de retrouver ces personnages créés avec grande intelligence !

 

Encore un grand merci aux Editions Robert Laffont, à la Collection R et à Stéphane-Laure !

 

 

Liens utiles

 

Editions Robert Laffont

La page Facebook de la Collection R

Publié dans Dystopie - SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Ouiiiiiiiii lol
Répondre
E
<br /> <br />
V
Et moi aussiiiiiiii
Répondre
E
<br /> <br /> C'est beau tout cet amour ^^<br /> <br /> <br /> <br />
V
Oui, tu es irrésistible ;-)
Répondre
E
<br /> <br /> Oh... JE T'AIME !!!!<br /> <br /> <br /> <br />
V
Dis-moi, pourquoi j'ai lu ton avis ?!!!!<br /> Comme si, je le voulais pas déjà lol
Répondre
E
<br /> <br /> Mdrrrr Peut-être parce que je suis irrésistible ?<br /> <br /> <br /> Non ? C'est pas ça ? Zut alors !<br /> <br /> <br /> J'espère qu'il te plaira, car il n'a pas fait l'unanimité...<br /> <br /> <br /> <br />
J
Tiens tu me fais hésiter maintenant.. A la base cette saga me tentait beaucoup mais presque toutes les chroniques était mauvaises pour ce roman j'ai donc laissé tomber. Mais vu qu'on a beaucoup de<br /> point en commun au niveau lecture je me l'achèterai peut-être d'occaz :)
Répondre
E
<br /> <br /> Ma Juju, je te dirais : ça dépend ce qui ne t'a pas plu dans les chros.<br /> <br /> <br /> Parce que, on ne peut pas le nier, Glicht c'est du YA pur et dur. Zoel découvre tout, donc, elle a la maturité "sentimentale" qui va avec. Perso, j'ai trouvé ça juste, cohérent avec le contexte.<br /> Mais ça a beaucoup déplu.<br /> <br /> <br /> Si c'est la romance, là également ...<br /> <br /> <br /> Bref, tu auras compris où je veux en venir, je ne peux pas te garantir à 100 % qu'il va te plaire... L'occas ou le prêt restent les meilleurs options <br /> <br /> <br /> <br />