Night School, T3 : Rupture de C. J. Daugherty

Publié le par Elo-dit

Rupture-French-cover

 

Éditeur : Robert Laffont, Collection R

Date de sortie : 10 octobre 2013

Pages : 396 pages

Prix : 17.90 €

 

Ma note : 9/10

e016.gif


Résumé

 

Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d'un espion qui rôde incognito à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n'est pas la seule à perdre les pédales ; tout semble s'effondrer autour d'elle : amitiés, amours et certitudes. Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L'école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion, tous les étudiants sont dorénavant considérés comme coupables jusqu'à preuve du contraire. Il n'y a plus de présomption d'innocence qui tienne et n'importe qui peut désormais être détenu sans procès. Plus personne ne peut se cacher. Cette fois-ci, Nathaniel n'a plus besoin de leur faire du mal ; les occupants de Cimmeria s'en chargent très bien tout seuls...

 

Mon avis

 

« Allô Interpol ? C’est l’agent E au bout du fil. Je crois que je vais avoir besoin de renfort pour l’enquête en cours. Je ne sais pas ce qui se passe à Cimmeria. J’ai besoin d’un regard nouveau sur la situation. Sinon… Sinon… »

 

Sinon tu vas finir paranoïaque !

 

Pauvre agent E, je constate que je ne suis pas la seule à devenir chèèèèvre avec cette saga ! Je vois en chaque personnage le coupable, la taupe qui aide Nathaniel à venir à bout d’Isabelle et de Cimmeria ! Je doute de tout le monde : du professeur amical, au Zelzany antipathique, de l’élève anodin à l’ami fidèle. J’ai une liste de suspects aussi longue qu’un train de marchandises, et moi qui me trouvais plutôt douée pour détecter LE truc qui cloche, ben là quenini, fous-toi le doigt dans l’œil et cherche toujours !

 

« Au secours ! À l’aide ! Est-ce que quelqu’un m’entend ? Je perds les pédales ! »

 

Mais comment j’en suis arrivée à jouer au Petit Poucet avec les mèches de cheveux que je m’étais arrachées ?

 

C’est là toute la question. Comment a-t-on pu partir de l’envoi d’une jeune fille rebelle dans une école privée à l’apparence tout ce qu’il y a de plus normal à un remake d’un très bon film d’espionnage ?

 

La première réponse qui me vient spontanément à l’esprit est le talent certain de C. J. Daugherty qui tire, d’une main de maître, toutes les ficelles de son intrigue. À tel point qu’au bout du troisième volet, nous n’avons pas plus de réponses. Des questions, à la pelle, mais des mystères et zones d’ombre, de plus en plus.

Le risque avec ce genre de machination est de finir par se perdre soi-même. On arrive à un stade où le désir de découvrir la vérité est totalement noyé sous l’accumulation d’indices et d’éléments qui troublent totalement la vision. La forme linéaire de l’intrigue essouffle petit à petit le lecteur qui finit par s’ennuyer.

Mais ça n’a jamais été le cas dans Night School, et davantage dans Rupture, qui amorce un tournant dans la série.

 

Je pense que le titre a une importance capitale car ce troisième volet marque une « rupture » dans la saga. Il y a un chamboulement des repères, volontairement souhaité par l’auteure, qui remet une nouvelle fois en question tout ce qu’on avait pu s’imaginer auparavant.

Des changements en profondeur qui transforment au fur et à mesure cette série jeunesse en quelque chose de beaucoup plus adulte. De plus noir. Et de toujours plus intéressant.

 

Définitivement, ce tome est plus sombre que les précédents. Dans le comportement d’Allie, ses pensées, ses sentiments. Mais également dans l’atmosphère qui règne entre les murs de Cimmeria.

Le poids du tome 2 est solidement ancré dans le cœur de chacun et a métamorphosé l’esprit de l’école. Il a métamorphosé notre héroïne.

Nous ne mettons pas longtemps à le découvrir, dès qu’Allie retrouve Mark, son ami de Londres, le changement est frappant. Elle a beaucoup évolué depuis le premier tome, elle a muri.

Et cette transformation entraine immanquablement une évolution dans le contenu du roman. Les petites tracasseries amoureuses d’Allie, qui m’ont énormément dérangée dans Héritage, sont mises de côté au profit d’une réelle enquête. Et même si Carter et Sylvain sont très présents (et heureusement) et que leurs interactions avec Allie gardent leur importance, la maturité remarquée chez notre héroïne se répercute sur ses relations avec eux, et lui permet d’observer sous un œil nouveau les liens qui les unissent.

C’est grandement appréciable de trouver à ce niveau-là un éclaircissement de la situation.

 

Rupture rime également avec plus d’action. Je l’ai noté une bonne dizaine de fois sur mon cahier. Nous sommes sous pression du début à la fin : de la première page, et la fuite d’Allie de Cimmeria, à la dernière et ce final fracassant ! Elle donne énormément de rythme à l’intrigue et apporte un plus (et non, je n’ai pas utilisé ce mot une centaine de fois depuis le début de cette chronique ^^).

Il n’y a plus de temps pour la quiétude. Je me souviens d’une partie de tennis nocturne, d’un feu de camp où les élèves s’adonnaient à des jeux d’adolescents. Non, ici nous sommes oppressé par une Allie brisée, totalement secouée par le mystère qui entoure Cimmeria depuis son arrivée. Mais nous commençons à prendre la mesure de ce qui se joue entre les murs de l’école. La Night School n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan, l’enjeu se trouve plus haut, beaucoup plus haut.

 

Et donc, entre deux scènes trépidantes, place à la confidence. Lucinda va avoir un rôle central, elle va enfin nous en apprendre plus sur Allie, sur Isabelle et Nathaniel, sur Cimmeria, et les périphériques. C’est finement joué. C’est là, à ce moment précis, dans ce contexte, que les informations devaient arriver. C’était vital pour la suite, et pour maintenir le lecteur en haleine. Mais surtout pour éviter de tout balancer d’un bloc et provoquer des indigestions.

 

Du grand art !

 

Le seul bémol pour ma part, c’est la fin. Pas la fin fin, qui est totalement suffocante, mais l’épilogue. Il coupe net l’angoisse sourde qui montait en moi lorsque je lisais les dernières lignes, et me laisse beaucoup trop dans le vague. J’entrevois un futur dans la série qui ne me convient pas. Chut, je ne peux rien vous dire sans vous spoiler, alors comme dirait ma fille « on ferme sa bouche à clé et on la met dans sa poche. »

Cependant, j’ai confiance en C. J. Daugherty, je sais pertinemment qu’elle saura me surprendre.

 

Une dernière chose avant de me taire, et parce que c’est nécessaire : « Carter, tu m’énerves ! »

Comprendra qui pourra ^^

 

En conclusion : Rupture, le tome du plus, toujours plus ! Plus sombre, plus d’action, plus de révélations, plus de frissons ! Un tome qui va vous rendre paranoïaque !

À mon avis, LA série YA incontournable !

 

Vous trouvez que mon avis est complètement déjanté ? Qu’il me manque une case ou deux ? Eh ben je vous mets au défi de lire Night School et de ne pas finir dans le même état que moi… Courage !

 

Encore un grand merci aux Editions Robert Laffont, à la Collection R et à Stéphane-Laure !

 

 

Liens utiles

 

Editions Robert Laffont

La page Facebook de la Collection R

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Fany 24/01/2014 20:42

Pour répondre à ta question, oui j'ai bien aimé le tome 1 ( j'ai d'ailleurs le tome 2 et 3 qui m'attendent et je ne vais pas tarder à les lire ), j'ai juste été un peu déçue au départ car en fait
je m'attendais à du fantastique ( genre vampires,anges etc....). Mais bon ça change et puis je suis curieuse de voir où va nous emmener l'auteur dans le tome 2.

Julia le Vampilou 24/01/2014 13:44

Mdr t'inquiète j'y arriverai un jour lol

Attrape-mots 08/01/2014 20:21

J'ai adoré même si je suis presque sure de qui est le coupable... :( mais j'espère que j'ai tort sinon je serais déçu...

Elo-dit 24/01/2014 13:40



Quoi ????????????? Ne me dis pas des trucs comme ça, je vais m'arracher les cheveux !!!!!!!


Perso, j'ai des petits soupçons sur un des persos, mais je me dis que ce serait trop facile....



fany 30/12/2013 17:40

Bonsoir,
Whaou! il a l'air de t'avoir vraiment plus, j'ai juste survolé ta chronique car je ne voulais pas me faire spoiler, je commence juste le tome 1!! :) (cadeau du père noël) et j'enchainerai la suite
si ça me plaît!! bonne soirée

Elo-dit 24/01/2014 13:39



Oh oui, vraiment plu ! En plus, je l'ai lu en pleine panne livresque et je l'ai savouré comme jamais !


Qu'as-tu pensé du T1 ????



noisette2011 30/12/2013 16:04

Toujours pas lu le 1 !
Je suis vraiment à la traîne.
En plus, il a l'air vraiment bien.
Même si le 3 suscite moins de coup de coeur.

Elo-dit 24/01/2014 13:37



C'est toujours difficile de garder le même niveau sur une série de 5 livres... Et puis l'impatience monte ^^


S'il te plait, lis le T1 !!!!!!!!